Comment sauver un homme à la mer ?

La chute d'une personne en mer est la première cause de décès et de disparition en mer. Elle peut survenir n'importe quand. Cependant, si vous respectez certaines règles de sécurité, vous réduirez significativement les risques que cette situation dramatique puisse arriver. Voici les conseils des Sauveteurs en Mer pour éviter les chutes, récupérer une personne tombée à la mer et les gestes à adopter une fois la personne remontée à bord.
""
Légende
©DR

Comment éviter la chute d'une personne à la mer ?

  • Portez systématiquement un gilet de sauvetage avant de monter sur le pont, dès l’annexe.
  • Portez des chaussures à semelles antidérapantes.
  • Déplacez-vous jambes souples et le corps penché vers le centre du bateau.
  • Anticipez les mouvements du bateau en regardant la mer autour de vous.
  • Ne courez pas sur le pont.
  • Tenez-vous en permanence à quelque chose de solide : “une main pour soi, une pour le bateau ”.
  • Vérifiez régulièrement l’état des lignes de vie, des points de fixations et de la longe.
  • Capelez la longe et le gilet de sauvetage lorsque le temps forcit et systématiquement la nuit.
  • Équipez le tour du bateau de filets de protection si des enfants sont à bord.
  • Seul à la barre ou sous pilote automatique, laissez un traînard de sécurité d’environ 60 m flottant à l’arrière du bateau et un flotteur très visible au bout.
  • N'urinez pas à l’extérieur sans être amarré. C’est une cause de chute fréquente.
  • Ne plongez jamais en mer sans laisser une personne compétente à bord et sans la présence d’une échelle pour remonter.

Comment récupérer une personne tombée à la mer ?

La récupération d’un homme à la mer 

Elle se joue dans les tous premiers instants qui suivent sa chute. Si cela arrive, voici les actions à mener :

  • Criez "un homme à la mer" afin d'alerter toutes les personnes présentes à bord.
  • Ne perdez pas de vue la personne à la mer. Désignez une personne à bord dont la mission sera de pointer du doigt la personne dans l'eau, sans jamais la quitter des yeux. 
  • Jetez immédiatement une bouée dans l'eau ou tout élément de pare-battage et arrêtez le bateau.
  • Notez l’heure et la position de la chute (appuyez sur le bouton "mob" de la VHF ou du GPS).
  • Donnez l’alerte au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) sur le canal 16 de la VHF ou par téléphone sur le 196 : procédure MAY DAY.
  • Jetez à la mer divers objets flottants pour baliser le sillage.

Manœuvrer son bateau au plus vite pour récupérer un homme à la mer

Vous devrez rapidement effectuer une manœuvre de navigation, en fonction des contraintes de la situation, qu’il faudra rapidement estimer en vous posant les questions suivantes : 

  • Quel est l’état de l’homme à la mer ? Est-il conscient, blessé ? 
  • Quelles sont les conditions climatiques ? Vent fort ? Mer formée ? Vent de face ?
  • Quel est l’état du bateau et êtes-vous et l’équipage en capacité de manœuvrer, de virer de bord ? Êtes-vous face ou dos au vent ? 

La priorité est la rapidité : il faut manœuvrer pour retourner au plus vite auprès de l’homme à la mer et réduire ainsi au maximum son temps passé dans l’eau, et le risque de s’éloigner trop et de perdre la personne de vue. La manœuvre dépend ensuite du type de bateau : voilier, voilier avec moteur ou bateau à moteur. Quel qu’il soit, il faudra en premier lieu l’arrêter ou le ralentir autant que possible, pour éviter de trop s’éloigner de la zone où la personne est tombée. 

En voilier, notamment sans moteur, plusieurs techniques sont envisageables, plus ou moins compliquées : Quick stop, mise à la cape, arrêt ralingue, arrêt face au vent… Le choix appartient au capitaine et à son équipage, mais il est important de les connaître, d’avoir été formé et de s’être entraîné, afin de pouvoir réagir le plus rapidement possible et opter pour celle qui permettra d’arriver au plus vite vers l’homme à la mer.

Vous pouvez en savoir plus sur quelques-unes de ces techniques de manœuvre en lisant les pages suivantes : 

En bateau à moteur, la manœuvre est plus “simple”. Une fois le bateau arrêté ou ralenti, donner un coup de barre à tribord ou babord pour revenir vers la personne par l’avant du bateau, et éviter de l’aborder par l’arrière (risque que la personne passe sous le bateau et soit percutée par l’hélice). Il est conseillé de s’entraîner à réaliser cette manœuvre, dans différentes conditions météo, avec une mer plus ou moins formée, etc. 

Même par beau temps, même en mer chaude, et le risque de noyade écarté par le port du gilet, le risque le plus grave est celui de l’hypothermie. Une fois à proximité de la personne tombée à l’eau, il faut si possible la remonter et la laisser en position horizontale plutôt que verticale, pour éviter un afflux de sang vers les organes vitaux (risque d’arrêt cardiaque si la personne est debout).

Quels sont les gestes à adopter une fois la personne tombée à l’eau remontée à bord ?

Les premiers gestes doivent s’attacher à réchauffer la personne remontée. Pour cela : 

  • Couchez la personne dans la cabine sur une barquette.
  • Déshabillez-la avec soin.
  • Ne la frictionnez pas (une personne tombée à la mer est extrêmement fragile et des gestes trop “violents” peuvent la blesser).
  • Couvrez-la avec une couverture de survie.
  • Parler lui constamment, afin qu’elle ne s’endorme pas ou ne perde pas connaissance.
  • Contactez immédiatement le CROSS. Vous serez alors mis en relation avec un médecin qui vous indiquera la marche à suivre pour la maintenir, prendre ses constantes (pupilles dilatées, pouls, respiration, etc.) et pratiquer d’éventuels gestes de premiers secours.

Pour plus d’informations sur la conduite à tenir en cas d’hypothermie, vous pouvez télécharger cette fiche dédiée, que nous vous recommandons d’imprimer et de mettre à bord de votre bateau. 

Vous serez ensuite la plupart du temps invité.es à rentrer au port le plus rapidement possible. Le CROSS aura alors organisé l’intervention des sapeurs-pompiers et le transfert en milieu médical. En cas d’urgence vitale, il pourra également décider d’une éventuelle récupération en mer (bateau ou hélicoptère) par les Sauveteurs en Mer de la SNSM.