Raphaël Riquet, maîtrise et humilité au service de son engagement

Véritable vigie de la station de Nouméa, Raphaël Riquet en est le président. En un mot, ses coéquipiers le décrivent « grand » humainement et physiquement. Des qualités indispensables à son engagement au sein de la SNSM.
Raphael Riquet président de la station SNSM de Nouméa
Légende
Raphael Riquet président de la station SNSM de Nouméa © SNSM

Papa d’Antoine et Maya-Lys, marié depuis plus de quinze ans à Aude, Raphaël est infirmier urgentiste au Médipôle de Nouvelle-Calédonie. Porter secours à autrui fait définitivement partie de son destin, un choix qu’il assume simplement et sans prétention. 

Né en France métropolitaine, en région parisienne, c’est en 1990 qu’il découvre la Nouvelle-Calédonie alors que son père y est muté dans le cadre de son travail. Il réalise son cursus secondaire au lycée agricole de Pouembout, en province Nord. Une fois son bac en poche, il rentre en métropole pour la suite de ses études. Après l’obtention de son diplôme d’infirmier et un passage aux hôpitaux de Paris, il revient sur le Caillou (surnom donné à l’archipel calédonien par les habitants), en 2004.

De par son expérience en caissons hyperbares dans le milieu de la plongée, il se fait remarquer par ses futurs coéquipiers de la SNSM, qui recherchaient une personne capable de s’occuper du matériel de secourisme. Il s’attelle naturellement à la structuration de la partie secourisme de la station SNSM, dès son entrée dans l’association, en 2006. L’année suivante, il prend le poste de responsable secourisme pour la délégation Nouvelle-Calédonie. Fonction qu’il assume jusqu’en 2012, date à laquelle il devient vice-président de la station de Nouméa, avant d’en assurer la présidence depuis 2018. Son mandat prendra fin en 2024.

En seize ans, Raphaël a suivi pratiquement toutes les formations existantes : permis hauturier, formation SAR vedette et semi-rigide, reconnaissance du stress post-traumatique, premiers secours de niveau 1, puis 2, formation search and rescue sur vedette et semi-rigide, formateur nageur de bord… « Je l’ai fait par besoin, par envie, mais aussi pour donner l’exemple », explique-t-il. Il nous a confié que son implication au sein de la SNSM lui procurait « du plaisir à porter assistance en mer avec du matériel performant et à faire de nombreuses rencontres avec des bénévoles venant de tous horizons ».

C’est avec un humour potache et la rigueur du milieu médical que Raphaël fait vivre et dirige la station de Nouméa. Très apprécié des bénévoles de la station, il est décrit comme une personne « hyperactive, carrée, performante, diplomate, compétente, pleine de bon sens et de professionnalisme ». Un homme grand, par sa taille (1,98 m) et son esprit, particulièrement investi dans la vie du sauvetage en mer.